test

La folie du décor

La démesure sans demi-mesure, telle est la promesse de cet appartement au faste inouï. Matériaux précieux, artisanat de pointe, œuvres signées par les plus grands : l’éclat des lieux est sans limite. En charge de l’ensemble du design d’intérieur, Yvan Prokesch a créé un espace échappant au temps et aux normes. A l’impossible nul n’est tenu, sauf à Manhattan…

Toi qui entre ici, ose toute espérance : telle pourrait être la devise inscrite à l’entrée de l’immeuble. Classé Art déco, résidence de plusieurs stars, il est sans doute le plus grandiose du quartier de Chelsea. Mais tout cela n’est rien encore : au 11e étage, face à la Liberty Tower, se trouve l’appartement. 300 m2 et pas un centimètre qui ne soit dédié au beau et à la perfection. Dès le seuil franchi, le ton est donné : la somptuosité est omniprésente, luxuriante, tapageuse.

Un décor à couper le souffle, pour lequel Yvan Prokesch et sa collègue architecte Monika Brugger ont œuvré sans relâche durant des mois. Aménagement et décoration d’intérieur, dessin de meubles, choix des matériaux et des artisans, sélection des œuvres d’art, la cliente leur a fait entière confiance. Avec un seul mot d’ordre : que cet appartement lui donne la sensation d’être sur un nuage…

Un défi relevé de main de maître. Ici, on quitte le monde réel pour une bulle onirique, entièrement dédiée à la volupté. Chaque pièce est un chef-d’œuvre, composé de chefs-d’œuvre. Murs en satin plissé, plaquages en ébène de Macassar, lampes en bronze, table en nacre, dressing orné d’une moquette avec des cristaux Swarovsky : les matériaux les plus nobles ont été travaillés avec un soin digne de la haute joaillerie.

La décoration, elle, s’appuie sur une combinaison de pièces classiques et vintage, débusquées chez les plus grands antiquaires new-yorkais. Tableau d’Andy Warhol, photographies de Candida Hofer : la collection d’art mêle valeurs sûres et références audacieuses. A relever : un sublime tapis signé Alexander McQueen, où des oiseaux – plus vrais que nature – mettent le ciel à vos pieds.

Misant sur un style contemporain avec des touches Art déco, l’appartement offre un subtil équilibre entre le féminin et le masculin. Si la master suite – avec sa gigantesque tête de lit capitonnée et son rose poudré – pousse le glamour au paroxysme, la chambre d’ami affiche un gris serein. Les pièces se succèdent, dans une alternance de clair-obscur. Le ton change, mais le luxe demeure, en maître incontesté des lieux.